top of page

Vérifiez que la démission de votre salarié est claire et incontestable



Assurez-vous que la démission de votre salarié est sans équivoque !


Il est crucial de garantir que la démission d'un salarié est clairement établie et sans ambiguïté. Une lettre de démission, même signée par le salarié mais rédigée et envoyée par une tierce personne, comme son épouse, ne reflète pas nécessairement la volonté claire et non équivoque de mettre fin au contrat de travail.


Lorsqu'un salarié décide de démissionner, il doit en informer son employeur, de préférence par lettre recommandée avec accusé de réception. Il est important que cette démarche exprime sans ambiguïté l’intention du salarié de quitter son poste. À défaut, l’employeur risque que la rupture soit requalifiée en licenciement sans cause réelle et sérieuse par les juges.


Un Exemple Récent


Une affaire récente souligne l'importance de cette vérification. Un employeur avait reçu une lettre de démission sans préavis d'un salarié magasinier-opérateur mécanique. Peu après, le salarié a demandé sa réintégration, affirmant qu'il n'avait jamais voulu démissionner. Suite au refus de l'employeur, le salarié a porté l'affaire devant la justice pour faire requalifier sa démission en licenciement sans cause réelle et sérieuse.


Le salarié a expliqué qu'après son incarcération, il avait transmis à son épouse une lettre vierge signée pour justifier son absence auprès de son employeur. Cependant, son épouse, par malentendu, a rédigé et envoyé une lettre de démission à l'employeur.


La Cour d'appel de Versailles avait initialement rejeté les arguments du salarié, affirmant que rien ne prouvait une incompréhension de la part de l'épouse. Cependant, la Cour de cassation a jugé que la lettre de démission, uniquement signée par le salarié mais rédigée par son épouse, ne manifestait pas une volonté claire et non équivoque de démissionner. L'affaire a été renvoyée devant les juges d'appel.


Points de Vigilance pour les Employeurs


Même si une démission est formalisée par écrit, les employeurs doivent examiner attentivement la situation pour s'assurer de la volonté claire et non équivoque du salarié de quitter son emploi. Cette vigilance est particulièrement nécessaire dans des contextes spécifiques, comme :

- Après une altercation entre le salarié et un collègue.

- Lorsque la lettre de démission contient des reproches envers l’employeur.

- Si le salarié rédige la lettre alors qu'il traverse une période de dépression.


Conclusion


Pour éviter des litiges potentiels et des requalifications de démissions en licenciements sans cause réelle et sérieuse, il est impératif pour les employeurs de confirmer la réelle intention des salariés souhaitant démissionner.


---



Comments


bottom of page